Add this site to your start page

mardi, janvier 17, 2006

So what ?

Et qu'est ce qu'il fout ?

Je sais, combien de fois vous vous dites ça en vous rendant sur mon blog.
C'est vrai, sans copine et avec le froid je pourrais en trouver du temps pour vous raconter mes aventures.

mais bon, non.

Premièrement en ce moment j'ai une crise de boulimie passagère. Je passe mon temps à manger.
Et à picoler aussi, mais ça même en crise d'anorexie passagère je le fais. En plus c'est plus rigolo parce que l'alcool fait effet plus vite, enfin bref.
Pourquoi cette constante envie de manger, en plus de l'habituelle envie de grignoter de la dinde à longueur d'année ?
J'avais trouvé une explication, mais elle remettait en cause tous les livres de biologie, donc elle a vite été refusée.

Un stress du au taff ?
Étonnant, je croyais avoir piétinée cette sale petite pute de conscience professionnelle il y a longtemps. La salope serait-elle encore vivante. On verra ça demain si je fais l'effort de me lever à 7 heures du mat pour aller à l'autre bout de la capitale.

En même temps, en ce moment ça motive moyen. Tous les clients qui se plaignent. Et que ça ne fonctionne pas par-ci, et que c'est toujours pas livré par là.

Certains clients en arrivent à démesurer leur propos.
Tenez, un client, pour parler du développement qu'il a payé il y a 3 mois et qu'il attend toujours emploie maintenant le terme de "retard considérable".

Mais où allons-nous ?

Perso à Toulouse.

Et oui, une fois de plus, j'en ai profité pour faire un petit fin de semaine prolongé.
En plus l'aller se passait se déroulait dans un compartiment,
YOUHOU !

En plus à partir d'une heure nous n'étions plus que 2 à dormir dans le compartiment
YOUHOU !

"pouah, j'ai chaud, pas toi ?"
YOU.. ah non merde, ça n'arrange pas ma technique du brrrr ça...
Bon, tant pis, je vais me dire que de toute manière elle avait un gros cul et en plus si ça se trouve c'était une 30% (grrr, de vrais saloperies, croyez-moi).

Bon, Toulouse sympa, boite avec auparavant entrées et plat à volonté ! Et alcool, essentiel (quoi ?)

L'ami content de son anniv. Un peu moins quand ses potes lui ont offert un magnifique canard de bain habillé en tenue SM et équipé d'une fonction vibromasseur. Dégouté de l'avoir loupé à Jouets club celui-là.

Retour le lundi, assez de temps pour finir certaines lectures. (j'hésite entre Kant et Rousseau, j'ai finalement opté pour "Elle m'appelait Miette" par Loana, très instructif).

Sinon ma petite folie du WE, c'est ce magnifique ornement qui ajoute un côté viril et classe à mon orifice buccal.

Non, c'est juste un faux-anneau (en argent tout de même), pas un vrai piercing, vais pas me greffer de ce genre d'ornements (et puis les traces de mon ancien au téton me font toujours souffrir, que c'est bon !).

Aller, la prochaine fois il faut que je vous raconte comment moi et mon quart d'heure de groupés de peu lors du tournage pour un site publicitaire dédié à ma chère entreprise.

Ou encore comment, après la découverte d'une survivante, j'ai l'impression que c'est mon passage à l'école française de Turin qui m'a affecté les neurones !

Au fait, malgré ma bonne humeur et ma franche déconnade, les pensées noires s'accumulent malheureusement dans un coin de ma tête sans que je puisse les purger convenablement. Surveillez donc de probables futures chroniques dans une ville nommée Acedia. Mais je ne vous en dit pas plus.

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

La suite, la suite, la suite !...

Tu es le bifidus actif de mes neurones. Encore Monseigneur encore !

C'est vrai que c'est très bien "Elle m'appelait Miette" mais je prefere le livre magique de Sylvain Mirouf.

Tout ça, ça nous rendra pas Mike Brant...

BBBB

12:15 AM  
Blogger Unknown said...

adecia vite vite !!!!!

sinon pour les idées noires on peut ce les écrires à deux si tu veux, j'en ai pelins en pagaille en ce moment

4:25 PM  

Publier un commentaire

<< Home